Comment la rénovation de vos biens immobiliers peut vous faire gagner de l'argent ?


« D’ici 2050, la France devra avoir atteint la neutralité carbone »


Avec la prise de conscience environnementale globale, l’Etat a pour objectif de réduire son impact carbone pour atteindre la neutralité en 2050.


Responsable d’une importante partie de l’émission des gaz à effet de serre, le parc immobilier français tend à se tourner vers des biens immobiliers davantage « verts » et respectueux de l’environnement.


Nous entendons ainsi de plus en plus parler de rénovation énergétique et de l’intérêt d’investir dans les anciens biens afin d’améliorer leur étiquette énergétique. Rénovation énergétique qui tend à devenir une obligation avec la révision de la loi du DPE en juillet dernier.


Bien que cela puisse représenter un certain coût, saviez-vous que la rénovation de vos anciens biens immobiliers peut vous permettre de gagner de l’argent ?


Les travaux énergétiques et la volonté d’optimiser la consommation énergétique de votre bien est une véritable opportunité d’augmenter sa valeur que ce soit à la revente (augmentation de la plus-value) ou à la location (augmentation du loyer) !


Le parc immobilier français & les passoires thermiques


Point sur l’impact du parc immobilier français


Comme expliqué précédemment, le parc immobilier français représente un enjeu considérable pour la neutralité carbone puisque 20% des gaz à effet de serre français sont causés par le monde du bâtiment.


Pour cela, l’Etat a pour objectif depuis déjà quelques années de rénover l’ensemble du parc immobilier et d’éliminer l’ensemble de ses passoires thermiques.


Parmi les actions gouvernementales mises en place, nous pouvons citer le plan de relance estimé à 2 milliards d’euros pour l’habitat ainsi que des lois telles que la loi « Energie climat 2019 » ou encore le nouveau DPE de juillet dernier.


L’enjeu que représentent les passoires thermiques


Avant d’expliquer l’enjeu que représentent les passoires thermiques, il est important d’expliquer comment les logements français sont répertoriés pour en déterminer leur consommation énergétique et donc, leur impact environnemental.


DPE (Diagnostic de performance énergétique)


Le Diagnostic de Performance Energétique ou DPE est, comme son nom l’indique, un diagnostic réalisé en France sur les différents biens immobiliers pour évaluer leur consommation énergétique.

Que ce soit pour une maison ou un appartement, la Loi oblige toute personne possédant un bien immobilier (vendeur ou bailleur) à produire un DPE diagnostiqué par un spécialiste certifié en immobilier.


Illustré sous forme d’étiquettes, le DPE d’un bien immobilier classe ces derniers de la lettre A (<50 kWh/m2/an) à G (>450 kWh/m2/an) du moins pollueur au plus consommateur d’énergie.




Le nouveau DPE de juillet 2021


En juillet dernier, pour accélérer les procédures et atteindre l’objectif de neutralité carbone, le DPE a été révisé pour devenir plus strict en ce qui concerne les passoires thermiques (biens étiquetés F ou G).


Actuellement estimées au nombre de 5 millions, les passoires thermiques sont des biens immobiliers généralement anciens. Mal isolés, ils représentent une perte considérable d’énergie et laissent passer l’ensemble du chauffage interne à l’extérieur, d’où le therme de « passoire ».


De même, l’ensemble des caractéristiques physiques de ces logements (chauffage, ventilation, éclairage…) est ancien, parfois à la limite de la norme et nécessite des travaux de rénovation.


DPE : Nouvelles obligations à venir


Comme nous avons pu l’expliquer ci-dessus, un nouveau DPE a été voté, avec la mise en place de nouvelles interdictions, pour augmenter son champ d’action.


Ainsi, depuis le 1er janvier 2021, il est interdit au propriétaire d’une passoire thermique (étiquettes F et G) d’augmenter librement le loyer entre 2 locataires sans avoir rénové le bien.


De même à partir du 1er janvier 2023/2025, il sera interdit de mettre en location les pires passoires énergétiques (étiquette G).


Puis, à partir de janvier 2028, il sera obligatoire pour les propriétaires des logements F et G de réaliser des travaux afin d’atteindre au minimum la classe E pour mettre en location leur bien immobilier… Pour arriver à l’interdiction de location des logements E, F et G en 2034.


Quel intérêt pour des investisseurs de se tourner vers d’anciens logements, considérés comme étant des passoires thermiques ?


Bien sûr, avec l’ensemble de ces informations, il peut paraître étrange de savoir que l’Etat nous pousse à investir dans des biens tels que les passoires thermiques…


En fait, l’objectif de l’Etat, est de s’assurer que l’ensemble des bâtiments à haute consommation d’énergie deviennent des bâtiments plus respectueux de l’environnement voire des Bâtiments de Basse Consommation (Etiquettes A & B).


Pour cela, le gouvernement a mis en place tout un système d’aides et de primes pour inciter les propriétaires de passoires thermiques à se lancer dans des travaux de rénovation.


Ma Prime Rénov’, créée par l’Etat, est une aide à la rénovation énergétique calculée en fonction des revenus des propriétaires et du gain écologique des travaux. Elle permet d’avoir un devis sur les potentielles aides que vous pourriez avoir en fonction des travaux que vous comptez faire et gère vos factures ainsi que le versement de votre prime.


Il vous sera également possible de cumuler les aides à la rénovation énergétiques telles que Ma Prime Rénov’, les Certificats d’économie d’énergie (C2E), l’éco-prêt au taux zéro ou encore des aides proposées par les collectivités locales.



Plus-value potentielle grâce aux travaux de rénovation énergétique !



Comme expliqué précédemment, l’Etat souhaitant réduire le nombre de passoires thermiques présentes sur le territoire, ce dernier met en place énormément d’aides et de primes pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique.


Le principe est simple, si vous améliorez l’étiquette de votre bien en réduisant la consommation de ce dernier, vous pourrez bénéficier d’aides et ainsi, gagner du temps et de l’argent sur vos travaux!


De même, après réalisation de travaux, la valeur de votre bien peut être ré-estimée et vous permettre de vendre ce dernier à un prix supérieur à celui auquel vous l’aurez acheté, de quoi dégager d’importantes plus-values.


En cas de location, vous pourrez louer à un prix plus élevé et vous assurer de passer à travers les différentes obligations mises en place par le DPE de juillet, qui ont pour objectif d’interdire la location de l’ensemble des passoires thermiques d’ici 2028.


Conclusion


L’immobilier étant responsable de 20% des émissions de GES en France, l’Etat met en place de plus en plus de lois pour inciter les propriétaires à rénover leurs biens.


Bien que des travaux lambdas sont généralement perçus comme des centres de coûts par les investisseurs, la rénovation énergétique permet de bénéficier de différentes aides et primes de l’Etat permettant d’alléger la facture tout en améliorant l’étiquette de votre maison ou appartement.


Enfin, l’optimisation de la consommation énergétique de votre bien pourra en augmenter sa valeur que ce soit à la revente (augmentation de la plus-value) ou à la location (augmentation du loyer).


Pour plus d’informations sur les primes proposées par l’Etat, allez sur Maprimerenov’.


Si vous êtes intéressés :


- Par l’investissement dans l’ancien


- Par la rénovation de votre bien (résidence principale, résidence secondaire et investissement locatif)


Circuméo s'occupe de tout ! Pour nous contacter, Cliquez-ici