L’investissement à plusieurs : une opportunité de taille !



Avec l’engouement des français pour l’investissement locatif, nous avons pu constater l’essor d’une « nouvelle » forme d’investissement : l’investissement à plusieurs.


Que ce soit entre membres d’une même famille, entre amis ou encore entre associés, l’investissement à plusieurs a le vent en poupe et à juste titre car il représente une opportunité de taille !


Bien sûr, comme tout projet, il nécessite de définir au préalable le projet, le contexte de l’investissement, le plan de financement et s’assurer que les stratégies de chaque investisseur convergent.


Circuméo vous en dit plus sur ce qu’est l’investissement collectif, ses cibles, ses avantages et la forme la plus adaptée en fonction de votre type de projet.


L’investissement à plusieurs : qu’est-ce que c’est ?


L’investissement à plusieurs ou investissement collectif est la nouvelle alternative en vogue qui permet d’investir davantage dans l’investissement locatif !


L’investissement collectif permet de diminuer le ticket d’investissement d’entrée, et ainsi vient concurrencer directement les autres solutions actuelles de placement plus controversées (type assurance vie, livrets…), en proposant un bien meilleur ratio rentabilité / sécurité d’investissement !


Plus abordable et rassurant, l’investissement collectif est la solution pour les nombreuses personnes souhaitant réaliser des investissements rapidement tout en limitant les risques.


Cible : Pour qui ?


L’investissement à plusieurs, comme pour un investissement classique, n’est pas destiné à un type de personnes en particulier. Il permet en revanche d’élargir la cible potentielle d’investisseurs. Au-delà de la nécessité classique de recours à l’emprunt auprès des banques, l’investissement collectif permet de placer son cash « dormant » en investissant aux côtés d’autres investisseurs, et permet ainsi d’obtenir des rentabilités intéressantes, tout en diversifiant son risque.


Moins coûteux qu’un investissement seul - puisque partagé -, l’investissement à plusieurs permet d’ouvrir les portes de l’investissement immobilier à des personnes ne pouvant pas investir à l’instant T ou voulant diversifier leurs investissements.


Voici quelques types de profils / contextes dans lesquels l’investissement collectif est possible (et qui pourtant pourrait être considéré par des banques comme « non-bankable ») :





Pourquoi investir à plusieurs ?


Maintenant que nous avons expliqué plus en détails ce qu’est l’investissement à plusieurs, ainsi que les personnes auxquels il s’adresse, il serait intéressant de se pencher sur les arguments qui en font un bon placement.


Comme nous l’avons précédemment abordé, l’investissement à plusieurs concerne :


- Soit des personnes souhaitant augmenter le ticket global d’une opération immobilière (exemple : acheter un immeuble plutôt qu’un appartement)


- Soit des personnes souhaitant investir leur cash dormant dans des opérations plus rentables


En quoi investir de cette façon peut-elle représenter une opportunité ?





Cette forme d’investissement est très intéressante puisque plus rapide, sûre et abordable que l’investissement « classique ».


Quel type d’investissement collectif choisir ?


Il est important de se poser les bonnes questions avant de choisir le type d’investissement à plusieurs.


Il existe deux solutions attractives pour investir à plusieurs : l’Indivision et la Société Civile Immobilière (SCI).


Indivision


Souvent utilisée par des personnes d’un même foyer ou d’une même famille, comme les couples, elle permet de simplifier l’ensemble des démarches et ainsi, d’accélérer l’acquisition d’un bien.


En optant pour ce type d’investissement collectif, l’ensemble des investisseurs deviennent des « co-indivisaires », c’est-à-dire qu’ils détiennent tous une partie du bien.


Les acquéreurs du bien possèdent ainsi des quote-part ou, dans le cas de l’indivision, des « indivisaires » inscrites par le notaire dans l’acte de propriété. Ces dernières sont calculées de façon proportionnelle au montant de capital amené par chacun des deux acheteurs.


Bien qu’il puisse paraître le moyen le plus judicieux et le plus simple, l’indivision nécessite néanmoins une parfaite entente entre les différents membres de l’investissement collectif. Si les investisseurs sont en mauvais termes, des complications telles que l’empêchement de location ou de la revente peuvent avoir lieu.


De même, en cas de décès de l’un des investisseurs de départ, les parts détenues par le défunt, seront directement redistribuées à ses héritiers et ne pourront être rachetées par les autres membres de l’investissement que sous l’accord de ces derniers… de quoi augmenter le nombre de personnes concernées par le bien et la probabilité de mauvaise entente !


SCI



La Société Civile Immobilière est une forme plus complexe que l’indivision mais qui possède de multiples avantages.


Bien plus qu’une forme d’investissement à plusieurs, la SCI est une forme juridique d’entreprise ayant pour objet social la gestion d’un ou plusieurs biens immobiliers.


Nécessairement constituée d’au moins 2 associés, la société civile immobilière peut aussi être considérée comme un outil de gestion de patrimoine.


Plus complexe que l’indivision, elle nécessite la rédaction de statuts, de gérer la location de biens, de déclarer les revenus locatifs ainsi que d’organiser la distribution des différents bénéfices entre les associés proportionnellement aux parts sociales de chacun.


Enfin, la SCI est principalement recommandée pour les cas suivants :


- Séparation du patrimoine de la SCI et du patrimoine personnel des associés (patrimoine personnel insaisissable en cas de créances impayées)


- Transmission de patrimoine (distribution des parts sociales aux descendants)


- Possibilité d’investir à plusieurs


Néanmoins la Société Civile Immobilière nécessite la création d’une société ainsi que l’obligation de tenir une comptabilité claire et précise des exercices comptables.


Que choisir entre SCI et indivision ?


Comme nous avons pu le montrer ci-dessus, la SCI comme l’indivision apparaissent comme une bonne façon d’investir à plusieurs.


Si vous vous lancez dans l’indivision, il est néanmoins important d’avoir en tête l’importance d’une bonne entente collective. De même, il sera judicieux de limiter le nombre de personnes impliquées dans l’investissement pour limiter les risques. Cette solution reste tout de même simple d’application.

La Société Civile Immobilière de son côté, peut également être une bonne solution pour l’investissement collectif. Comme nous l’avons décrit précédemment, elle peut aussi être utile dans le cadre d’une transmission de patrimoine puisque société familiale.


Conclusion


L’investissement collectif permet de rendre accessible l’investissement à davantage de personnes. Moins contraignant et risqué que l’investissement seul, il est un bon moyen de rentrer dans le monde de l’investissement immobilier.


Si les différentes formes d’investissement à plusieurs possèdent toutes des avantages et inconvénients, il est important de les analyser en fonction de votre projet et non seulement du nombre de leurs atouts.


Que ce soit l’indivision ou la SCI, l’investissement collectif est utile et permet d’augmenter les investissements des français.


A vous de trouver celui qui correspond le plus à votre projet immobilier !


Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter. Circuméo vous accompagne dans votre investissement collectif !