Quelles solutions pour gagner en consommation d’énergie ?


Avec la prise de conscience environnementale globale et la volonté de lutter contre le réchauffement climatique, les ménages sont de plus en plus nombreux à se soucier de leur consommation d’énergie.


Connus du grand public, les travaux de rénovation arrivent comme étant LA solution pour gagner en consommation d’énergie. Très attractifs du fait des primes et aides mises en place par l’Etat pour inciter les investisseurs et propriétaires à rénover leurs biens, ces travaux ont tout pour plaire !


En effet, ils permettent d’améliorer l’étiquette énergétique des biens immobiliers, c’est-à-dire de réduire leur consommation énergétique, tout en offrant un meilleur confort de vie :


- Economies sur les travaux réalisés (primes + aides de l’Etat)

- Economies sur les factures énergétiques

- Utilisation de meilleurs matériaux, plus respectueux de l’environnement et de la santé (énergies vertes)


Bien sûr, ils ne représentent pas la seule solution pour réduire la consommation énergétique de notre chez-nous…


Circuméo vous en dit plus sur les solutions existantes attractives pour faire des gains de consommation et d’argent !


Les conseils d’usage et éco-gestes simples


Bien qu’il soit probable que vous ayez déjà connaissance de cette première solution pour gagner en consommation énergétique, sachez que les conseils d’usage pour réduire une partie de votre consommation sont très utiles et trop souvent négligés.


En effet, avant de se lancer dans des travaux en tous genres, il est important d’apprendre à gérer sa consommation d’énergie au quotidien.


Et cela commence par des gestes tout simple !


Voici quelques conseils d’usage à mettre en place au quotidien :





Bien qu’il ne s’agisse que de petits gestes quotidiens, si vous parvenez à les appliquer, vous obtiendrez rapidement de premiers résultats sur vos factures énergétiques. A vous de jouer !


Les travaux énergétiques


Bien que les conseils d’usage puissent être utiles dans un premier temps, ils ne sont pas suffisants pour vous permettre de faire passer votre bien d’une étiquette à une autre (DPE).


Les travaux énergétiques permettent de changer nos anciennes pièces, polluantes, par de nouvelles beaucoup moins consommatrices d’énergie soit davantage « vertes ». Grâce à l’installation de nouveaux matériaux, plus respectueux de l’environnement, votre bien consommera moins d’énergie et d’une meilleure façon.


Ainsi, d’une étiquette G, votre bien pourra passer en étiquette D ou E après un bouquet de travaux (travaux globaux : isolation, ventilation, chauffage…), ce qui vous permettra d’optimiser la consommation d’énergie de votre bien.


Les travaux énergétiques les plus courants


Faisons un rappel de l’ensemble des travaux possibles et compris dans un bouquet de travaux pour une rénovation énergétique.


Sachez tout d’abord que les postes de nos logements les plus consommateurs d’énergie sont les suivants :


Ainsi, les travaux énergétiques les plus courants sont :

Et plus précisément :



Les interdictions à venir et leurs alternatives


Avec l’arrivée de nouvelles restrictions et nouvelles lois, les interdictions sont de plus en plus nombreuses et la nécessité de se lancer dans des travaux énergétiques de plus en plus pressante.


Pas de panique, de multiples alternatives sont mises en place !


De même, des aides et primes de l’Etat vous permettront de ne pas dépenser des milliers d’euros dans vos nouvelles installations !


A titre d’exemple :


« A partir du 1er janvier 2022, l’installation d’une chaudière au fioul ou au gaz dans un logement neuf sera interdite ».


Il en sera de même à partir du 1er janvier 2024 pour les logements collectifs.


Bien que le fioul et le gaz soient interdits à partir de 2022, les personnes possédant des chaudières au fioul ou au gaz pourront toujours s’approvisionner. Néanmoins, lors d’un changement de chaudière, il sera interdit d’en installer une neuve.


Pour cela, il existe de nombreuses alternatives :


- Pompe à chaleur

- Chaudières au granulé de bois

- Chaudière électrique

- Etc


Primes et aides permises grâce aux travaux énergétiques


Pour inciter les ménages français à rénover leurs biens et ainsi, mettre fin aux passoires thermiques, l’Etat a mis en place une multitude d’aides et de primes pour accompagner les français dans leurs travaux.


Les propriétaires effectuant des travaux permettant d’améliorer leur étiquette DPE et ainsi, de sortir de leur statut de passoire thermique bénéficient d’un bonus de l’Etat.


De même, les rénovations permettant d’atteindre les étiquettes des Bâtiments de Basse Consommation (A et B) donneront droit à un bonus de l’Etat.


Des aides sont également prévues pour certains travaux d’économies d’énergie que ce soit au niveau de l’isolation, du chauffage ou encore de la ventilation.


Les primes de l’Etat sont calculées selon le nombre de personnes constituant votre ménage, ainsi que votre taux d’imposition. Cette méthode de calcul, progressive, permet d’inciter davantage les ménages modestes à se lancer dans des travaux énergétiques et vivre dans des bâtiments mieux isolés, ventilés… sans se ruiner !


Il est également possible de cumuler les aides à la rénovation énergétiques telles que Ma Prime Rénov’, les Certificats d’économie d’énergie (C2E), l’éco-prêt au taux zéro ou encore des aides proposées par les collectivités locales pour un maximum d’aides lors de vos travaux énergétiques.


Pour plus d’informations sur l’ensemble des aides et primes permises par l’Etat, rendez-vous sur le site de MaPrimeRénov’ ou Effy !


Les objets connectés ou objets de domotique


Enfin, notre consommation d’énergie peut être régulée et réduite grâce à l’utilisation de certains objets connectés.


Selon Wikipédia, « La domotique vise à apporter des solutions techniques pour répondre aux besoins de confort, de sécurité et de communication ou d’économies dans la maison ».


En utilisant des objets connectés, vous pourrez ainsi facilement baisser votre consommation d’énergie tout en augmentant votre confort.


Pour le chauffage, le thermostat connecté, qui est un système de pilotage du chauffage à distance, vous permet de gagner en confort et de réduire vos factures. En effet, il vous permet d’économiser entre 20 et 40% de consommation d’énergie au niveau du chauffage de votre logement.


Pour éviter le gaspillage d’énergie des appareils électriques en veille, il peut aussi être judicieux d’investir dans des prises connectées vous permettant de couper le courant de chaque objet en veille à distance.


Le pommeau de douche connecté peut également être un bon moyen de réduire sa consommation quotidienne d’eau. Par exemple, une fois les 30 L d’eau quotidiens consommés, un voyant rouge s’allume pour vous prévenir de votre consommation… de quoi limiter votre temps sous la douche !


Bien sûr, ces exemples n’illustrent pas les seuls objets connectés permettant de réduire votre consommation d’énergie. L’IT sort chaque jour de nouveaux produits qui nous aident au quotidien !


Conclusion


Bien que nous ayons tous conscience que réduire notre consommation d’énergie est primordiale, nous ne connaissons pas toutes les techniques et méthodes pour y parvenir.


Si nous avons tendance à mettre en avant les travaux de rénovation énergétique qui permettent d’améliorer l’étiquette énergétique de votre logement, d’autres petites astuces ne sont pas à négliger!


Avec la mise en place de législations beaucoup plus restrictives, il est temps de s’intéresser aux différents moyens d’amélioration du Diagnostic de Performance Énergétique de votre / vos biens.


Pour plus d’informations sur la rénovation énergétique, ou encore l’investissement clé en main dans l’ancien, n’hésitez pas à contacter Circuméo.